• QUID-NASH

  • Operandi

    https://fhu-mosaic.com/operandi/

    Les radiothérapies internes (radioembolisation et radiothérapie interne vectorisée) qui traitent certains cancers digestifs (CHC et TNE) sont insuffisamment accompagnées de méthodes de stratification des patients et d’identification précoce des répondeurs. OPERANDI propose donc une approche : « better select, better treat, better monitor » qui vise à mieux sélectionner les candidats à ces traitements, améliorer la survie des patients, réduire les coûts pour le système de santé, et développer de nouveaux produits industriels.

    OPERANDI compte élaborer des algorithmes d’IA basés sur l’imagerie multi-échelle prédictive et pronostique, développer une approche holistique de la thérapie guidée simultanément par TEP-IRM, décoder les phénomènes de radio-résistance et de réponse tumorale aux traitements, et évaluer de nouvelles combinaisons de médicaments et de radiopharmaceutiques.

    Ce consortium réunit des équipes cliniques et de recherche de premier plan : AP-HP (établissement coordinateur), CHU de Nantes, Inserm, Université de Paris, GIP ARRONAX, AFEF, CIRSE ; ainsi que des partenaires industriels à la pointe des technologies translationnelles appliquées aux patients : Siemens Healthineers, LXRepair, NH TherAguix.

  • Liver-Track

    https://recherche-hopitauxnord-u-pariscite.aphp.fr/le-projet-de-recherche-hospitalo-universitaire-rhu-liver-track-laureat-de-lappel-a-projet-de-lagence-nationale-de-la-recherche/

    Le programme de recherche RHU LIVER-TRACK va permettre d’utiliser tout le potentiel des vésicules extracellulaires, de petits fragments de cellules qui circulent dans le sang, pour prédire les complications des maladies du foie » avec pour slogan « Mieux prédire, c’est mieux soigner », explique le Pr Pierre-Emmanuel Rautou, coordinateur du RHU LIVER-TRACK à l’hôpital Beaujon.