Résumé :

L’obésité, et plus spécifiquement l’infiltration adipeuse pancréatique, est associée à la présence et au nombre de lésions précancéreuses PanIN. Nous avons émis l’hypothèse que la composition et le rôle physiopathologique du gras intralobulaire (ILF) et du gras extralobulaire (ELF) peuvent être différents en fonction de la présence et du stade des lésions précancéreuses pancréatiques (ADM, PanIN). Nous avons également souhaité explorer le rôle joué par l’infiltration adipeuse dans le processus d’oncogenèse pancréatique.
Pour cela, nous avons dans un premier temps exploré les profils lipidomiques de l’ILF et de l’ELF pancréatiques par MALDI-MSI et cherché des pics lipidiques spécifiques liés au BMI et aux PanIN chez des patients atteints de tumeurs pancréatiques malignes. Les résultats obtenus nous ont conduit à réaliser une étude comparative entre patients obèses et non-obèses (n’ayant pas de tumeurs malignes) afin (1) d’étudier les profils transcriptomiques du tissu acinaire proche de l’ILF (Ac/ILF+) par rapport au tissu acinaire sans infiltration de l’ILF (Ac/ILF-), (2) d’évaluer le profil transcriptomique de l’ELF de patients obèses par rapport aux patients non obèses, et (3) de caractériser les lésions précancéreuses dans le contexte d’obésité par des analyses morphologiques et immunohistochimiques.

Keywords: Obesity, Intra-lobular and extra-lobular fatty pancreatic infiltration, Pancreatic precancerous lesions, Lipidomic MALDI-TOF imaging mass spectrometry, Pancreatic oncogenesis

Liens