Abstract: 

L’arthrite juvénile idiopathique (AJI) est une maladie inflammatoire chronique caractérisée par la présence d’une ou plusieurs arthrites (inflammations des articulations) chez l’enfant. Les mécanismes exacts responsables de son développement restent inconnus. Pour de nombreuses maladies inflammatoires, un dialogue altéré entre le microbiote intestinal et son hôte est un élément clé de leur physiopathologie. Les micro-ARN (miARN) fécaux, de petits ARN non codants synthétisés par l’hôte que l’on retrouve dans les fèces, semblent jouer un rôle important dans ce dialogue. Dans l’AJI, si la présence d’une dysbiose et d’une modification du profil des miARN présents dans le sang, dans les cellules et les articulations ont été établies, les spécificités des miARN fécaux des patients n’ont pas été étudiées. Nous discutons, dans cette revue, l’intérêt d’une étude concomitante des miARN fécaux et du microbiote intestinal ches les patients atteints d’AJI, un concept qui apparaît essentiel pour la compréhension de la physiopathologie de cette maladie.

Links