• Contrat : Maitre de conférence
  • Équipe : PERSONNEL EXTERIEUR
  • Date de début : 11 mars 2024
  • Postuler à cette offre

Postuler à cette offre

Détails de l'offre

N° du poste : MCF 0220
Section(s) CNU ouvertes au recrutement : 65 et 64
N° Galaxie : 108

Enseignement: Immunologie moléculaire et cellulaire.

Descriptif des enseignements, champs et niveaux d’intervention :

La personne recrutée effectuera son service d’enseignement au sein de l’UFR Sciences de la Vie et de l’environnement (SVE) dans l’équipe pédagogique de Biologie cellulaire. La personne recrutée enseignera l’immunologie dans les formations dispensées au sein de l’UFR SVE : la Licence “Sciences de la vie”, les Masters
“Biologie Moléculaire et Cellulaire” (BMC) et « Microbiologie ». En lien avec l’essor de l’immunothérapie et le besoin de compétences dans le domaine pour une R&D dynamique, le master BMC propose une mineure de 30 ECTS dédiée à l’immunité et l’infection.
La personne recrutée devra maîtriser les concepts et les méthodes de l’immunologie moléculaire et cellulaire, et pouvoir développer des enseignements sur leurs applications. La personne recrutée devra en outre proposer et mettre en place des enseignements originaux en immunologie, en lien avec son activité de recherche, par exemple dans un ou plusieurs des domaines suivants: (i) l’immuno-oncologie ; (ii) les immunothérapies cellulaires et moléculaires ; (iii) l’autoimmunité ; (iv) l’inflammation, (v) la santé humaine et animale (concept one health) ; (vi) les interactions entre le système immunitaire et le microbiote.

Elle pourra également être amenée à intervenir dans des UE de biologie cellulaire de
master ou licence.

L’établissement s’est engagé dans le développement de l’approche pédagogique par compétences (APC) et le développement de ressources pédagogiques en ligne, un intérêt et des compétences dans ces domaines sont souhaitées. Une fois recruté(e), le/la maitre de conférences aura accès aux formations et au soutien technique proposés localement pour maitriser ces méthodes et outils.

Responsabilités pédagogiques à assurer

La personne recrutée se verra confier des responsabilités dans l’organisation des enseignements d’Immunologie et de Biologie Cellulaire, comme par exemple des responsabilités d’Unités d’Enseignement, et pourra aussi prendre des responsabilités pédagogiques reconnues dans le référentiel des activités des enseignants chercheurs.

Internationalisation des formations

Il est attendu de la personne qui sera recrutée une volonté de participer à la dimension internationale de l’établissement et de développer ses activités d’enseignement en ce sens. Ainsi, la personne recrutée devra prendre part aux enseignements disciplinaires dispensés en langue anglaise dans différentes unités d’enseignements de la section internationale de Licence SV ou de bi-diplôme de Master. Elle sera encouragée à participer à la démarche d’ouverture européenne et internationale de l’Université, notamment à travers des mobilités physiques et/ou virtuelles d’enseignement, et le développement de cours en collaboration avec des enseignants/enseignantes et des enseignants-chercheurs/enseignantes-chercheuses des universités membres de l’Université européenne EDUC.

Composante d’enseignement : UFR SVE
Personne en charge de la Direction : Claire Piquet-Pellorce
Email direction : claire.piquet-pellorce@univ-rennes.fr

Responsable de l’équipe pédagogique : Laurent Richard-Parpaillon
Email responsable : laurent.richard-parpaillon@univ-rennes1.fr

Site internet de la composante d’enseignement : https://sve.univ-rennes.fr/

 

Recherche : Différenciation lymphocytaire B en interaction avec le
microenvironnement et oncogenèse

Descriptif détaillé des activités de recherche :
La personne recrutée intègrera l’unité mixte de recherche UMR1236 MOBIDIC (Microenvironment & B-cells: Immunopathology, Cell Differentiation, & Cancer) localisée sur la faculté de médecine du site Villejean de l’université de Rennes. L’UMR U1236, qui associe l’Université de Rennes, l’Inserm et l’EFS, est dirigée par Karin Tarte et inclut 3 équipes :

  • Normal, Tumor B cell Differentiation & Environmental cues (B-DEVIL), dirigée par
    Thierry Fest
  • Heterogeneity and Commitment of B-cell niches (HONEYCOMB), dirigée par Karin
    Tarte
  • B cell and Ig Remodeling Singularities (BIGReS), dirigée par Michel Cogné

La thématique générale de l’unité concerne l’étude des événements moléculaires impliqués dans la différenciation, la maturation et l’activation des cellules lymphoïdes de la lignée B, en interaction avec leur microenvironnement immunitaire et stromal au sein des organes lymphoides.
De plus, les trois équipes de l’unité s’intéressent, via des modèles murins originaux mais aussi via l’étude d’échantillons humains collectés dans le cadre de larges cohortes cliniques grâce à la plateforme d’immunomonitoring associée à l’UMR, à la façon dont les dérégulations génétiques et/ou les modifications du dialogue entre les cellules B et leur niche cellulaire conduisent à des pathologies humaines, en particulier
liées à l’oncogenèse B (lymphome, myélome, leucémie) et à l’autoimmunité.
Enfin, elles développent des stratégies thérapeutiques innovantes dans le champ de l’immunothérapie, de la reprogrammation cellulaire, et de la thérapie cellulaire. L’ensemble de ces projets sont conduits dans le cadre de collaborations et de financements nationaux et internationaux, et sont labellisés par des programmes à forte visibilité de type Institut Carnot (CALYM), Infrastructure de Recherche Nationale en Santé (eCellFrance), ou PEPR (Biothérapie).

Dans le respect de cette thématique générale, la personne recrutée pourra proposer et mener à bien un projet de recherche original et autonome, en ancrant de façon cohérente son activité sur la dynamique scientifique de l’une des 3 équipes de l’UMR. Ce projet pourra s’appuyer sur toute l’expertise technologique des équipes de l’UMR en termes d’immunologie et génétique moléculaire, transcriptomique, épigénétique, cytométrie en flux/cytométrie de masse, single-cell RNAseq, immunofluorescence multiplex/Hyperion, bioinformatique ainsi que sur ses connexions cliniques liées à l’immunopathologie, l’onco-immunologie et/ou l’immunothérapie.

Laboratoire de recherche : UMR1236 MOBIDIC (Microenvironment & B-cell: Immunopathology, Cell Differentiation & Cancer)
Nom responsable Unité de recherche : Karin TARTE
Email responsable Unité de recherche : karin.tarte@univ-rennes.fr
Site internet de l’équipe de recherche : https://mobidic.univ-rennes.fr/

Compétences souhaitées : immunologiste avec une très bonne maitrise des techniques d’immunologie cellulaire, d’expérimentation animale, de biologie moléculaire. Une expérience des approches «omiques» et des outils bio-informatiques associés est attendue. La personne retenue devra également être en capacité de répondre aux grands appels à projets de recherche nationaux et européens.

Mots clés: Immunologie, Biologie moléculaire, Biologie cellulaire, Immunologie des cancers, Bioinformatique, Médecine translationnelle, Immunointervention, Immunothérapies.

Moyens à disposition :
Moyens matériels :
La personne nouvellement nommée pourra formuler une demande d’Aide à l’Installation Scientifique (AIS) auprès de Rennes Métropole. Elle bénéficiera d’un accès illimité aux plateformes de l’UMR et aura accès aux plateformes de la SFR BIOSIT localisée sur le même site.

Moyens humains :
La personne nouvellement nommée bénéficiera d’une décharge de service d’enseignement de 48hr équivalent TD lors de son année de stage, ainsi que d’une formation en vue d’optimiser sa prise de fonctions. Au plan recherche, son accueil s’accompagnera du fléchage d’un contrat doctoral de 3 ans et elle bénéficiera d’un soutien technique apporté par les référents ITA de l’unité dans le domaine de la biologie moléculaire/scRNAseq, de l’imagerie, de la bioinformatique.

Modalités et calendrier de candidature :
Candidature via l’application GALAXIE :
https://galaxie.enseignementsup-recherche.gouv.fr/antares/can/astree/index.jsp

Documents