Présentation

[:fr]

Le département Néphrologie, Immunologie et Hématologie (NIH) regroupe cinq équipes (ApreT, BMI, GLOMI, HIROS, PNI). Nos domaines de recherche concernent l’étude des mécanismes inflammatoires impliqués dans le développement des maladies inflammatoires chroniques et auto-immunes.

Les maladies étudiées dans le département NIH incluent les maladies rénales, différentes maladies inflammatoires d’origine immunitaire (lupus, arthrite, allergies, infections …), des maladies hématologiques (hémochromatose, maladies du fer) ou encore certains cancers.

Nos objectifs généraux sont d’étudier les acteurs cellulaires infiltrants ou résidents (basophiles, mastocytes, phagocytes, lymphocytes, cellules dendritiques…), les mécanismes cellulaires et moléculaires (facteurs génétiques, récepteurs, trafficking, signalisation) ainsi que le rôle des médiateurs inflammatoires et des facteurs humoraux qui participent à l’initiation, la progression ou la résolution des processus impliqués dans ces maladies.

L’interaction étroite entre les équipes du Département NIH et les cliniciens des Hôpitaux Universitaires Paris Nord permet également d’intégrer nos projets avec une recherche translationnelle forte. Nos travaux visent également à développer des approches thérapeutiques notamment en collaboration avec des « start-ups » associés (Inatherys).

Nos équipes de recherches participent activement à plusieurs réseaux de recherche nationaux et internationaux (EMBRN; EPNET) et sont partie prenante de différents programmes d’investissement d’avenir : Labex (Laboratoires d’excellence), Inflamex, GR-Ex et DHU (Département hospitalo-universitaire) FIRE.

Le département NIH est impliqué dans un programme spécifique de Master 1 et 2 communs de l’Université de Paris et de l’Université Paris13 Sorbonne Paris Nord sur l’inflammation et les maladies inflammatoires (IMI Master) et accueille dans ses équipes les étudiants pour leur stage pratique.

[:en]

Le département NIH regroupe sept équipes dont deux équipes ATIP/Avenir.

Notre thématique de recherche concerne l’étude des mécanismes inflammatoires impliqués dans les maladies rénales, les maladies inflammatoires d’origine immunitaire (lupus, arthrite, infections, GVH) ou hématologique
(hème et fer). Les axes majeurs développés concernent

  1. l’étude des facteurs et mécanismes impliqués dans la lésion initiale,
  2. les processus biologiques essentiels ou contribuant à la régénération ou la réparation tissulaire
  3. les mécanismes responsables de la progression de la maladie
  4. les approches thérapeutiques notamment en collaboration avec des « start-ups » (Inatherys, www.inatherys.com).

Nous étudions les mécanismes cellulaires et moléculaires (facteurs génétiques, récepteurs et signalisation etc.), et les acteurs cellulaires (cellules tissulaires et immunologiques) avec un focus particulier sur ceux de la réponse immunitaire innée et le rôle des médiateurs inflammatoires et facteurs humoraux libérés.

Nos équipes de recherches participent activement à plusieurs réseaux de recherche nationaaux et internationaux (EMBRN, www.embrn.eu; IIGANN, www.iigann.com; EPNET, www.porphyria-europe.com ) et sont partie prenante de différents programmes d’investissement d’avenir (Inflamex, www.inflamex.fr; GR-Ex, http://www.labex-grex.com ) et du départements hospitalier universitaire (DHU FIRE, www.dhufire.org).

[:]