Le Centre de Recherche sur l’Inflammation rassemble environ 250 chercheurs, enseignants-chercheurs, personnel hospitalo-universitaires, agents techniques (ITA), doctorants, post-doctorants et stagiaires ayant par objectif d’établir en France un Centre de Excellence qui relie la recherche fondamentale avec la recherche translationnelle et clinique dans les maladies inflammatoires.

Le CRI accueille 12 équipes labellisées INSERM, Université de Paris et CNRS et collabore étroitement avec la APHP afin de garantir une approche applicative de la recherche.

Le CRI est un acteur majeur du laboratoire d’excellence « Institut des maladies inflammatoires» (Inflamex) coordonné par R. Monteiro, du DHU Unity (dirigé par D.Valla) et du DHU Fire (co-coordonné par B. Crestani, G. Steg & E. Daugas)

Organigramme CRI 2019

Le Centre met à disposition des chercheurs et des ingénieurs du monde entier 5 plateformes scientifiques et 10 plateaux techniques et propose aussi des services dans le domaine de la protéomique, de la constitution des protéines recombinantes, de la microscopie électronique, de la biochimie et de l’imagerie du petit animal.

L’activité du centre est menée majoritairement sur le campus de l’Hôpital Bichat, au sein de l’université Paris Diderot. Les sites de Beaujon et Robert Debré viennent compléter l’ensemble des locaux du CRI qui compte aujourd’hui avec plus de 4 000 m2.

Les objectifs du CRI sont :

  • de comprendre au niveau fondamental les bases des processus inflammatoires et du développement
    de la fibrose
  • d’identifier de nouveaux mécanismes physiopathologiques des maladies inflammatoires
  • d’identifier les biomarqueurs associés aux maladies et développer de nouveaux outils d’imagerie
  • de créer de nouveaux modèles animaux précliniques permettant la preuve de concept (POC) pour
    l’étude des maladies inflammatoires
  • la recherche de nouvelles approches thérapeutiques.

Le CRI est organisé en deux départements scientifiques :

Les Instances du CRI

Conseil du Centre

Le Conseil de Centre discute et statue sur tous les aspects de la stratégie scientifique globale, de l’organisation et des modalités de la vie intérieure du Centre.

Il examine toute proposition d’accueil de nouvelles équipes et toute restructuration interne de grande ampleur des équipes.

Il comprend le directeur, la directrice adjointe, la secrétaire générale, et le(s) responsable(s) de chacune des équipes de recherche. L’ensemble du personnel est représenté par des élus des différentes catégories : 

  • Représentant(e)s élu(e)s des Chercheurs et des Enseignant(e)s-chercheurs : Marc Benhamou, Anne Dumay (suppléante : Isabelle Chantret)
  • Représentant(e)s élu(e)s des ITA/BIATSS : Valérie Gratio (suppléant : Pascal Nicole), Erwan Boedec (suppléante : Nicaise Commin), Sandrine Olivré (suppléante : Pascale Toprieux)
  • Représentant(e) élu(e) des Etudiant(e)s & Post-doctorant(e)s : Manon Allaire (suppléant : Raed Daher)
  • Invité(e)s permanent(e)s : responsables des plateformes et ingénieur H&S

 

Comité d’accompagnement des doctorants (CAD)

Dirigé par Marc Benhamou le comité d’accompagnement des doctorant accompagne et est à l’écoute des jeunes chercheurs du CRI pendant leur période de thèse.

Comité d’éthique et d’intégrité (CEIS)

Le centre de recherche sur l’inflammation (CRI) décide de se doter d’un comité d’éthique et d’intégrité scientifique (CEIS), organe consultatif dont la mission est de répondre à toute question d’éthique et d’intégrité scientifique soulevée au sein du centre et portée à sa connaissance. Il vise notamment à prévenir toute aggravation d’une situation conflictuelle sur ces plans et à les résoudre au plus tôt.

Règlement intérieur du CEIS :

  • Art 1 : Le CEIS est constitué de cinq membres du CRI portés volontaires et dont la nomination est validée en conseil de Centre. Il comprend un(e) ITA au moins et respecte autant que faire se peut la parité hommes/femmes. Il se dote en son sein d’un coordinateur. La durée de son mandat est celle du quinquennat de l’Unité. La liste des membres est confirmée annuellement par le Conseil du centre et mise à jour en cas de remplacement d’un des membres. En fonction des besoins et des circonstances, le CEIS peut s’adjoindre un ou deux experts extérieurs au CRI pour la durée d’une médiation.

  • Art 2 : Le CEIS peut être saisi à tout moment par tout personnel du CRI et donc peut également s’autosaisir d’une question.

  • Art 3 : Le CEIS saisi d’une question informe le comité de direction du CRI.

  • Art 4 : Les membres du CEIS en conflit d’intérêt dans le cadre d’une saisine sont exclus du comité. Sont considérés comme conflits d’intérêt : une publication ou un brevet datant de moins de cinq ans ou en cours de soumission, un financement en cours ou en cours de soumission, commun avec un des protagonistes du conflit.

  • Art 5 : A la fin de sa mission, le CEIS rend compte de ses conclusions par un rapport remis au comité de direction du CRI ainsi qu’aux protagonistes impliqués dans la question éthique ou d’intégrité scientifique posée. Les discussions internes au CEIS sont et demeurent confidentielles. Le rapport a valeur consultative et peut être porté à la connaissance des tutelles du CRI.