Responsable(s)

Présentation

Notre équipe s’intéresse à l’étude des mécanismes moléculaires et cellulaires de l’inflammation et en particulier la régulation de la production des formes réactives de l’oxygène (FRO) par les NADPH oxydases (NOXs) et leurs rôles dans la physiopathologie des maladies inflammatoires comme la polyarthrite rhumatoïde (PR) et les maladies inflammatoires intestinales (MICI). Lorsque leur production est contrôlée, les FRO sont impliquées dans de nombreuses fonctions physiologiques. Ainsi, la production des FRO par la NADPH oxydase phagocytaire, NOX2, est nécessaire à l’activité bactéricide des neutrophiles et des monocytes/macrophages, et essentielle à la présentation croisée de l’antigène par les cellules dendritiques. Des homologues de NOX2, tel que NOX1, sont aussi exprimés dans les cellules épithéliales, mais leurs rôles physiologiques restent mal connus. D’autre part il est également clair qu’une une production excessive des FRO peut induire des lésions tissulaires qui participent à la physiopathologie de maladies inflammatoires. La connaissance des mécanismes qui régulent l’activation des NADPH oxydases permettrait d’identifier de nouvelles cibles thérapeutiques à visée anti-inflammatoire. Les travaux de l’équipe visent à comprendre la régulation de NOX2 dans les neutrophiles, monocytes/macrophages et cellules dendritiques et celle de NOX1 dans les cellules épithéliales en réponse aux agents pro- et anti-inflammatoires ; in vitro dans la cellule, in vivo dans des modèles animaux d’inflammation et ex-vivo dans des échantillons issus de pathologies humaines. Notre projet s’appuie sur une recherche fondamentale étroitement intégrée à une recherche physiopathologique dans les maladies inflammatoires et implique des collaborations avec des équipes du centre de recherche sur l’inflammation (CRI) et des services hospitaliers de l’hôpital Bichat.

Projets:

Notre objectif s’inscrit dans la compréhension de l’immunité innée normale et pathologique. Notre équipe s’est intéressée depuis des années à l’activation et à la régulation de la NADPH oxydase phagocytaire, dans le contexte d’un environnement inflammatoire. Notre projet scientifique comprend trois axes de recherche : 1)-Etude de la production des FRO par les NADPH oxydases et leur régulation positive et négative dans les phagocytes (NOX2) et dans les cellules épithéliales intestinales (NOX1) par les cytokines et agents pro- et anti-inflammatoires. 2)-Identifier les protéines impliquées dans l’inflammation par une approche génétique. 3) Etude des implications physiopathologiques des dysfonctionnements phagocytaires et des NOXs dans les pathologies inflammatoires humaines et dans des modèles d’inflammation chez l’animal. Une meilleure compréhension des mécanismes participant à la physiopathologie des maladies inflammatoires, notamment la production des FRO est nécessaire au développement de nouveaux tests diagnostiques ainsi qu’à celui de nouvelles thérapeutiques anti-inflammatoires.